Appeler l'agence
Contacter l'agence
Demander un devis
Vous faire appeler
Assurer sa trottinette électrique à la Réunion : ce qu’il faut savoir

Assurer sa trottinette électrique à la Réunion : ce qu’il faut savoir

Les trottinettes électriques, les hoverboards ou encore les gyropodes… voilà les nouveaux modes de déplacement qui font le buzz en 2018 ! A la Réunion aussi, il n’est pas rare d’en croiser, et cela ne fait que commencer. Comment faut-il les assurer ? Est-ce que les utilisateurs sont couverts en cas d’accident ?

Les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) : obligations et recommandations

Quand on parle de trottinettes électriques, de gyropodes (ou gyroroues) ou des hoverboards, il s’agit en fait des nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI). On parle aussi parfois d’engins de déplacement personnels, ou EDP. Ces nouveaux engins sont de plus en plus populaires, et pas uniquement chez les jeunes. Il faut dire qu’ils sont particulièrement pratiques pour se déplacer rapidement, et sans utiliser sa voiture ni les transports en commun.

Mais que dit le Code de la route ? Rien précisément, même si de nouvelles règlementations sont déjà à l’étude. Il n’est pas interdit de rouler sur les trottoirs (sauf en vélo bien sûr), sans dépasser le 6km/h et sans gêner les piétons. Utiliser les pistes cyclistes peut être toléré, tout comme rouler sur la voie publique. Le maître-mot est donc la tolérance tant que la règlementation n’est pas appliquée. Mais ce n’est pas le seul : il faut aussi penser à la prudence, à la sécurité et à la protection. Porter un casque adapté est donc un minimum !

Assurer sa trottinette : penser à l’assurance responsabilité civile

Et côté assurances alors ? Ces nouveaux moyens de déplacement urbain sont soumis à une obligation d’assurance de responsabilité civile, selon la Fédération française de l’assurance. Qui relève d’ailleurs : « cette assurance de responsabilité civile couvre les dommages que vous pourriez occasionner, par exemple, les blessures d'un piéton que vous percutez ou les dégâts que vous causez à un véhicule. »

Pour s’assurer en cas de dégâts, c’est la responsabilité civile qui peut prendre le relais. Cela vaut pour un accident causé à un tiers par exemple, pour des dégâts humains ou matériels. Ce type de garantie peut être intégré dans un contrat d’assurance habitation. Sinon, en cas de dommages causés à un tiers sans être assuré, le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires pourrait bien se retourner contre vous.

Et en cas de blessure suite à une chute, place à la mutuelle… mais aussi aux contrats prévoyance. Ce sont des bonnes pratiques qu’il convient de suivre dès lors qu’on pratique une activité un peu plus dangereuse que d’habitude… et c’est le cas lorsqu’on circule sur une trottinette électrique ou un hoverboard. Même un poignet cassé peut avoir des conséquences sur le quotidien !

Si vous avez prévu d’investir dans une trottinette électrique, un hoverboard ou même un vélo électrique à la Réunion, il est donc temps de faire le tour de vos différentes assurances pour vérifier vos garanties... et les modifier si besoin. 

Image © Unsplash

Vous recherchez quelque chose ?